3/1/06

Malgache expatrie: le moment est-il venu de rentrer ? Des Nouvelles qui merite d'etre plus entendues

Cela fait un certain temps que je n'ai pas ecrit en Francais et le traducteur electronique est toujours aussi pitoyable alors en avant sans peur ni honte !
Un des bienfaits d'ecrire un blog , c'est que l'on rencontre et communique avec des personnes d'interet commun mais qui ont une perpective differente et forcement interessante de la mienne. Des internautes malgaches ont eu la gentillesse d'ecrire quelques mots sur le blog et en lisant leurs blogs respectifs, je suis tombe sur une montagne d'info qui m'ont occupe jusqu'a ce que mes colocataires ( chiens et humains) me rappellent qu'il etait heure de fermer les voiles et tomber dans les bras de Morphee. La discussion qui revient souvent est le probleme du retour au pays.
J'ai la chance d'avoir une famille nombreuse, et je dirai que de mes 24 cousins germains ( oui 24 et tous copains comme cochons) 18 vivent en dehors de Madagascar. 2 d'entre nous sont revenus apres 8 ans en France et une est revenue puis repartie. Avant mes deux cousins, le feedback des personnes revenues definitivement etait assez mitige: pas assez de travail, manque de dynamisme economique ( annees 90), bref morose. L'envie de rentrer ne manquait pourtant pas par patriotisme, manque de famille et aussi le mal-etre inherent a toute personne en terre etrangere. Mais il semble que le vent tourne, mes 2 cousins qui sont rentres sont plus qu'heureux d'etre de retour. Situation professionelle plus avantageuse et l'entourage familiale, il semble qu'ils ont trouve le meilleur des 2 mondes.
Alors le moment est-il venu de rentrer ?
Leurs carrieres en France se deroulaient pourtant bien et il y avait un risque certain de revenir et abandonner tout cela. Je pense pourtant que la reponse est la dans cette situation. Il me semble que rentrer directement apres les etudes est un trop grand risque. La raison du succes de ces retours reside dans le fait qu'ayant bien etabli leurs expertises, experiences et projets, mes cousins ont pu rentrer avec un minimum d'assurance quant a leurs devenir. Cette assurance est helas absente pour l'etudiant moyen finissant ces etudes.
Pousser votre carriere jusqu'au plus haut niveau. Votre retour n'en sera que plus profitable pour vous et votre pays.
De plus, j'encourage mes collegues a tente leurs chances dans les pays anglophones car je vous promets qu'en un rien de temps, l'obstacle de la langue sera depasse.

Avant de partir: quelques nouvelles qui sont peut-etre passes inapercues mais qui merite qu'on s'y arrete.

Un autiste qui montre la voie a ses camarades au basket.
horreur dans l'Ouganda
l'histoire incroyable de Emmanuel Yeboah

2 comments:

  1. Merci pour cet article Lova, c'est effectivement un sujet qui nous touche à coeur, et même si on nous lit encore peu (mais ça vient) de Madagascar, ça ne se perdra pas dans la toile...
    et ce sera un tremplin pour mon fameux post, je te tiens au courant.

    ReplyDelete
  2. au fait, tu sais que ton cousin Sandy fait partie de mon équipe pour un rallye culturel et pédestre!!! je lui laisserai un commentaire sur son blog. c'est fou ce que le monde est petit! on discute sur msn. :D

    ReplyDelete