8/28/06

why we blog part II: the kindness of strangers, bloggers and long lost family members

Les questions existentielles sur la raison d'etre d'un blog ont souvent ete posees et les reponses sont aussi diverses que multiples:
J'aimerais en rajouter deux : 1) la possibilite de prendre contact avec des personnes inconnues au depart mais qui deviennent des membres de la famille par la suite (famille du blog d'abord, famille tout court si affinite). 2) l'opportunite de reconnecter avec des membres de la famille qu'on a pas revus depuis 15 ans et rire, partager comme si c'etait hier.
Mes aventures Montrealaises du week-end m'ont donne la chance de vivre ces deux evenements en l'espace de 24h qui m'ont fait totalement oublier mes deboires avec les compagnies aeriennes (cf post precedent).
Scenario 1 (inconnu devient moins inconnu): Cela commence par un commentaire qu'on laisse sur un post qui nous intrigue ou nous fait rire. Apres les 1ers echanges de commentaires, on revient rendre visite regulierement puis on commence a trouver un certain comfort, on s'installe comfortablement et (comme on dit vulgairement) on se lache, chache city, nous voila :).
Scenario 2 ( famille perdue de vue): tout demarre par le cousin germain, installe dans le grand Nord, qui rend visite sur le blog "famille" et laisse une missive qui dit: "hey, je me marrie, tu n'es pas loin, ramenes ton facies et on fera la nouba ensemble !"
Le temps de s'organiser un peu pour le temps d'un week-end ( pas de vancances ) et l'aventure qui combine les deux scenarios est en marche.
Pourtant elle commence mal, l'aventure: je perds ma valise a Detroit et me retrouve sans habits pour le marriage. J'hesitais un peu sur la marche a suivre car Northwest Airlines me promettent ma valise au plus tard samedi apres-midi et acheter un nouveau coustume n'etait pas au programme (le marriage commence a 5h). Hummmm, tout en cogitant mes choix, j'ai aussi rendez-vous avec Jogany dans la matinee pour discuter l'art du spam et peut-etre un petit tour guidee de Montreal-la-magnifique (description de Jogany a lire ici). Qu'on se l'avoue ou pas, il est toujours un peu stressant de partir a la rencontre de quelq'un qu'on connait qu'au travers de l'ecran et du clavier. Apres tout, comme le dit Jogany, "il y a toujours une chance non-negligeable de tomber sur un psychopathe". On se reconnait assez facilement quand meme (malgre la grande diversite de Montreal, la probabilite de trouver 2 malgaches au meme moment un samdi matin est assez faible).
Presentations:
Joan:"Salut, Joan",
moi: "lova, non-psychopathe, (jusqu'a nouvel ordre....)"
"Si tu le dis, brunch ?"
"Ca marche."
Brunch au "Robin-des-bois", restaurant tenu par des benevoles a des fins caritatives: tout benefice revient aux sans-abris ainsi que les pourboires. La dame est charmante et le repas tres fin et savoureux. La gentillesse des inconnus semblent monnaie courante ici. Puis, ballade dans la zone pietonne ( Little Italy ?) pour observer les Montrealais au quotidien: rap assourdissant Quebecois en fond musical mais tout le monde a le sourire aux levres, il est vrai qu'il fait un temps superbe. On tackle alors le probleme de la valise qui n'arrive toujours pas. Je commence a serieusement m'enerver car je n'ai qu'un pantalon kacki tache d'encre et ma chemise de la veille. Mon guide/ange-gardien Montrealais prend les choses en main, fonce au departement hommes et attrappe un vendeur pour lui expliquer la situation. 1h apres, le plouck de l'Indiana est plus presentable mais les retouches restent a faire. La situation est assez cocasse: le vendeur faisant son metier, implique la pauvre Joan dans toutes les decisions nous imaginant amis de longue date; heuresement elle s'y prette avec enthousiasme, bonne joueuse. il y a une heure, je la connaissais a peine et maintenant on se donne des "high-five" car on a tout eu a moitie prix (chemise, veste, pantalon) "araroty fa soldes :) ". Dois-je preciser que le processus du shopping me deplait singulierement d'habitude mais que pour une fois, j'ai trouve cela tres amusant et assez surrealiste vu les conditions. On decide de faire une viree sur le vieux Montreal ou je dois aussi rencontrer mes tantes avant le marriage. Le vieux-Montreal au bord du saint-Laurent est tres "gemutlich/cozy" (douillet en francais ?). Apres un petit malentendu sur l'adresse du RDV, on retrouve mes tantes a l'apart de la mariee (magnifique, l'apart et la mariee d'ailleurs). J'avais deja apprecie l'aspect completement bilingue de Montreal (Hello-bonjour semble etre un mot a part entiere )mais c'est de parler une autre langue (le malgache en l'occurence) a plusieurs qui m'a vraiment mis de bonne humeur (pas vraiment l'occasion de le faire dans l'Indiana). Dialogue:
Moi: "Tena manja kosa ny "tantines" aminy ty mariazy ity":)
Ma tante pince-sans-rire: "Raha nanana iraimbilanja aho, dia efa nomeko any ela satria efa mba ny asa mafy ery ela izany" :)
Hilarite generale ! C'est pour ce genre d'atmosphere et de sarcasmes intraduisibles que la culture malgache me manque tant. Mes tantes que j'ai vu la derniere fois en 2001 ne se genent pas pour me vanner et j'apprecie comme jamais. De plus, elles font le forcing pour que Joan vienne au marriage: "aza menatra dry fa fety ny andro !" Joan doit se demander dans quel bourbier elle s'est fourree mais elle semble plutot relax et apres avoir pris conge de nos tantes, elle affirme qu'elle aussi a apprecie l'ambiance chaleureuse du moment. Suite de la ballade, on tombe sur la "fete du Quebec" et les Quebecois en costume d'epoque: les Quebecois sont fier de leur histoire mais ne se prennent jamais trop au serieux, qualite primordiale si il en est une.
Il est temps de finir la visite guidee de Montreal et de se preparer au marriage. J'ai vu l'essentiel de la ville et j'avoue qu'elle m'a plue enormement. Sur le chemin du marriage, je me perds deux fois et les deux fois, je pile devant des pietons abassourdis pour demander mon chemin et leur gentillesse etait telle qu'ils seraient presque monter dans la voiture pour m'indiquer le chemin.
Mon post s'allonge a vue d'oeil alors je m'arrete ici mais le bilan final du week-end est celui-ci: une valise perdue deux fois en 48 heures, , 1200 km parcourus au total, un nouveau costume, un ange-gardien, 2 situations cocasses, un marriage superbe, un coup de foudre pour la ville de Montreal, la generosite de ses habitants et 0h de sommeil. Vous comprennez qu'il fallait que je le partage: et voila une (3eme) raison de plus pour bloguer sans moderation. J'aterris doucement du petit nuage qu' a ete mon week-end a Montreal et je suis intimement persuade qu'un week-end a Paris, Aix, DC, Casa, Calgary, Dakar ou la frontiere Franco-suisse avec des "inconnus" serait tout aussi charmant (les problemes de valises en moins bien sur).
(Zo, marrie et heureux), (Jogany a Montreal)


12 comments:

  1. ooops le post sur la 2eme partie a disparu. Trop fatigue. A refaire plus tard...

    ReplyDelete
  2. Ben voilà que le Lova est inspiré!!
    Très mdr je suis restée en lisant ton résumé (très irréel il va de soi)de ton séjour à Montréal. Si ça se trouve tu n'y a jamais été et qu'en fait ta valise est restée chez toi dans ton placard. J'espère que tes amis de l'Indiana vont apprécier les petits machins au sirop d'érable que tu as récolté dans la ville et que tu ne sois pas trop trop crevé de ces quelques jours.
    Mais je suis folle ou quoi? Tu nous as sorti un très looooong post et le deuxième est à venir donc tu as toute ta tête et tu es en pleine forme!
    Bon c'est fait pour le spam!

    Bizzz

    ps: ct little portugal pq little italy était plus haut

    ReplyDelete
  3. je pete la forme (un peu fatigue pourtant) mais je ne sais pas si j'ai toute ma tete. Merci pour les precisions, je ne suis pas le seul a avoir ete bluffe par Montreal, deux de mes cousins et leur conjoints pensent serieusement a demenager. :)

    ReplyDelete
  4. trop cool comme post ! et jogany, tu es sexy avec te slunettes.
    aucun de vous n'a un long lost cousin qui se marie bientot a dc? :-) je dois vraiment visiter mintreal un de ces quatre,.

    ReplyDelete
  5. Très sympa ce résumé ! Merci de nous rappeler que derrière des blogs y a des gens très sympas (nous quoi ;-)),

    A ce que je comprends, tu n'as pas eu besoin des tips-anti-mariage-ennuyeux !

    Tant mieux,

    Allez roulez jeunesse !

    ReplyDelete
  6. Superbe post Lova !!!!
    Merci d'oser partager aussi ouvertement cette rencontre...
    Finalement Joan est allée ou pas au mariage ?!

    ReplyDelete
  7. >sipakv, on va s'inventer un cousin virtuel rien que pour te rendre visite et que tu nous montres les tresors caches de DC :) Montreal: a faire absolument comme le montre clairement Lilia et Jogany. BTW, it's really nice to have you back. :)
    >vola, non, le marriage etait tres "ambiansa" :) mais on a parle musique (comme tu l'as conseille) et meme force les Montrealais de souche a chanter en malgache: priceless.
    > merci Lilia, je crois que c'est ta ville qui inspire les blogeurs :) J'espere que j'en ai pas trop dit pour le respect de la vie privee de tous. Joan a raisonnablement decide de ne pas venir. Etant donne que j'ai du rouler 2h de temps dans les rues des cantons de l'est entre 1h du mat et 3h (attention aux cerfs), cette decision s'avera judicieuse. (je dois vraiment apprendre a mieux m'organiser...:(

    ReplyDelete
  8. trop fort...vous êtes les meilleurs les gars...j'ai trop aimé la naration (à la richard curtis), le dénouement, et le happy end :)... je suis content pour toi ... à choisir entre un voyage bien organiser (carré) et ce que tu as vécu: je préfère mille fois ton trip man, tu t'en es sorti comme un chef :)
    Parti comme c'est parti, on aura un blog meeting international bientôt :)

    ReplyDelete
  9. >Salut harinjaka, un peu trop de variables incontrolees lors du trip mais comme tu dis ca valait la peine :) le marriage lui meme etait aussi qq chose...mais le boulot m'accapare pour raconter la suite :)

    ReplyDelete
  10. On veut des photos compromettantes ! On veut des photos compromettantes !

    :)

    ReplyDelete
  11. Merci Sipakv, t'as vu c'est des lunettes DEMARQUE même, assez grandes pour cacher l'essentiel du visage au cas où j'aurais eu à assassiner notre bonhomme en cours de route (ben oui j'aurais pu être me psychopathe!) mais heureusement ça n'a pas été nécessaire! Ben évidemment que des photos ont été censurées sinon où serait le cachet mystérieux (lova et jogany s'extasiant devant le rayon soldé, lova payant le parcomètre, jogany comptant les sous;..mdrrr).

    Vous n'avez pas vraiment besoin d'une raison pour squatter Montréal!! Vous y connaissez quelques-uns!!

    bizzzz les zamis

    ReplyDelete
  12. > Vola: hehehehe, on garde la publication des photos compromettantes pour apres le blog meeting a Paris: "Bloggers gone wild: Paris Edition"
    > Jogany: je me disais bien que je te devais des sous: parcometre, glaces.... je suis non seulement spammeur mais aussi squatteur ;)

    ReplyDelete