11/5/06

Demain dès l'aube /tomorrow at dawn







Demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne,
Je partirai. Vois-tu, je sais que tu m'attends.
J'irai par la forêt, j'irai par le montagne.
Je ne puis demeurer loin de toi plus longtemps.

Je marcherai les yeux fixés sur mes pensées,
Sans rien voir au dehors, sans entendre aucun bruit,
Seul inconnu, le dos courbé, les mains croisées,
Triste, et le jour pour moi sera comme la nuit.

Je ne regarderai ni l'or du soir qui tombe,
Ni les voiles au loin descendant vers Harfleur,
Et quand j'arriverai, je mettrai sur ta tombe
Un bouquet de houx vert et de bruyère en fleur.



Tomorrow at dawn in the hour
when the countryside bleaches,
I will leave.
You see, I know that you await me
I will go by the forest,
I will go by the mountain.

I cannot stay away from you anymore.

I will walk my eyes fixed on my thoughts,
without anything to see on the outside,
Nor hearing any noise,
alone and unknown, my back curved,
hands crossed.
Sad,
and the day for me
will be like the night.


I will not look at the gold of the evening which falls,
Nor the sailing boats that descend towards Harfleur.
And when I arrive, I will put on your tomb
A green bouquet of houx and heather in bloom.
(from SARA)

Victor Hugo " Les Comtemplations " (1856)

Un peu de nostalgie des années "collèges-lyçées": "demain, dès l'aube" etait (est) mon poéme préféré: court mais intense. Je l'ai appris par coeur à 11 ans, et j'insistais pour le réciter à ma tante, qui ne voulait rien entendre car elle disait que ce poème la rendait trop triste. Et pourtant, j'insistais mordicus pour une raison que j'ignore encore. Les enfants sont parfois cruels...
Pour parfaire le souvenir du collège, voici le commentaire composé (:-) ) corrigé. Les profs de langues sont toujours un peu uniques et laisse des souvenirs assez marquants (+/-) dans la vie des élèves. Hélas, à l'oral de français, ce fut Maupassant et non Hugo ....:(
Heureusement qu'il y avait l'écrit pour sauver les meubles... :)


25 comments:

  1. Beau poème effectivement.
    Il faut croire que je suis dans la même période d nostalgie que toi, et j'adore Hugo (enfin, surtout mon père et c'est contagieux).
    Dans les années collège, mon poème préféré était "le dormeur du val" (Rimbaud) et dans les années lycée, j'aimais beaucoup Baudelaire. J'ai eu plus de chance que toi à l'oral alors, je l'ai eu, "A une passante", un régal! :)

    ReplyDelete
  2. Allez je me la pète un tout petit peu....
    J'ai tué à mon EAF écrit et oral mais pour des raisons d'humilité tardive je ne vais pas étaler mes statistiques...bon ct la minute "je me sens intelligente"...
    Sinon on s'est farci les Confessions de Rousseau avec son entrée dans la ville pendant la Pentecôte à la Jésus (vous cadrez bien...) et j'insiste sur le fait que ton poème est TROP triste Lova...vraiment trop....

    bzzz

    ReplyDelete
  3. >Tattum,
    "C'est un trou de verdure..." :), je trouve "le dormeur du val" et "demain des l'aube" tres similaires dans le rythme et surtout dans la chute en forme de surprise ( RDV amoureux ou sieste paisible puis soudain la fin douloureuse)
    >Jogany,
    Et ben tu sais quoi ? Ca ne m'etonne pas du tout de savoir que ton EAF s'est passee de main de maitre. Desole d'assombrir ton dimanche, ca doit etre l'automne.
    http://poesie.webnet.fr/poemes/France/lamartin/12.html

    ReplyDelete
  4. oh god you caught the poetry bug too... lord help us. well maybe it'll be more interesting around the house when I break out the guitar.

    ReplyDelete
  5. aaaaah l'EAF, j'avais pris le commentaire composé, score honorable aussi :)
    A l'oral, un texte de Simone de Beauvoir extrait du 2e sexe -mouais, j'aurais préféré tomber sur Hernani. (oui l'année où je suis passée, il y avait une oeuvre de Hugo obligatoire au programme...)
    Je crois que je suis une littéraire refoulée.
    Vive la poésie !
    (le dormeur du Val et demain dès l'aube, font partie de mes poèmes préféres - eeeeuh ça doit être les seuls que je connais en fait ;)

    ReplyDelete
  6. >Mosi,
    I am telling you, you guys (GSL, Rj...)provide the chords and I will provide the rhyme and flow :)...on 2nd thought...
    >Coucou Vola, Yep, Hourrah pour la poesie ! Je crois que les profs avaient un faible pour le commentaire compose :).
    "le 2eme sexe": ca devait etre interessant mais j'aurais pense que De Beauvoir serait plus philo que Francais.. ca a du etre ardue.
    Je suis flatte de voir que mes visiteurs sont tous des "braniacs" ;)

    ReplyDelete
  7. Beau poème. Mon, préféré était celui ci :

    Il pleure dans mon coeur
    Comme il pleut sur la ville;
    Quelle est cette langueur
    Qui pénètre mon coeur?

    O bruit doux de la pluie
    Par terre et sur les toits!
    Pour un coeur qui s'ennuie
    O le chant de la pluie!

    Il pleure sans raison
    Dans ce coeur qui s'écoeure
    Quoi! nulle trahison?...
    Ce deuil est sans raison.

    C'est bien la pire peine
    De ne savoir pourquoi
    Sans amour et sans haine
    Mon coeur a tant de peine!

    ReplyDelete
  8. hey pal

    have you watched "the amazing race" this night? ok...well...it airs before "cold case" and "without a trace" (my sunday's jerry brukheimer's specials)...
    they went to our special country!!! I was "mdr" when the last candidate had to take a taxi and was really really awfully late ...then the taximan stopped at a gas station... the woman was M.A.D.!!! Mada forever man!

    bzzz

    ReplyDelete
  9. Hey Many,
    Je ne connaissais pas ce superbe poeme. Mais il me semblait familier a cause du fameux "les sanglots longs des violons de l'automne blessent mon coeur d'une langueur monotone" qui etait le code pour le Jour-J du debarquement en Normandie. Et du coup, je decouvre que Verlaine est a remercier dans le 2 cas :)...decidement l'art mene a tous ;)

    ReplyDelete
  10. >Hey Jo,
    insomniaque inveteree :)
    Nope, I missed that. :( Was it a fair portrayal of MD or was it feeding the usual cliches ? I tend to think that taxis are actually quite reliable back home, it's the traffic that's deadly at times.

    ReplyDelete
  11. Insomniaque et lève-tôt parce que boulot ...terrrrible....
    chek j'ai loupé les 3/4 de l'émission parce que un abus de Jerry Brukheimer et de CBS pourrait nuire à ma santé (déjà avec l'abus de CSI..)
    Par cooooontre à part la scène du taxi qui m'a pliée de rire, ils ont pas hésité à plonger les contestants dans les marches d'Ambodrona (tohotobato lol) ou sur le lac Anosy. Et vraiment il n'y a eu aucune considération genre "tourstico-docu-drama" mais ce fut un pays comme un autre avec its share of misery, hapiness, authenticity !

    bref au final...ct sympa!

    ReplyDelete
  12. That was a sad poem....but very beautiful. From what little French I understand, I gathered that you used to knew it by heart in school.... :)

    ReplyDelete
  13. Jo,
    Ils ont plonge les contestants dans le lac Anosy ? ;) I would like to win one of those games but I think I will pass on that :) hehehe. Just kidding, my dear :)

    ReplyDelete
  14. Profondes pensées
    Pour une fois, ça me plait autant dans les 2 langues.
    Merci pour cette minute de recueillement.

    ReplyDelete
  15. De rien Lilia,
    C'est vrai que c'est rare qu'un poeme puisse faire passer le meme sentiment dans des langues differentes....Hugo est a mon avis, un auteur unique par son talent et son influence politique mais ce n'est que mon opinion ;)

    ReplyDelete
  16. Ce que tu dis sur les 2 langues est intéressant. Je prends l'exemple de Julien Green dont j'aime beaucoup les oeuvres. Il écrit magnifiquement en français, bien qu'anglais d'origine. Par contre quand ses livres originellement bien écrits en anglais et ensuite traduits en français par quelqu'un d'autre, sont médiocres. Je pense notamment à l'apprenti psychiatre qui est dans ce cas.
    Sinon directement en français, j'ai beaucoup aimé L'Autre Sommeil et Adrienne Mesurat.

    ReplyDelete
  17. Lilia,
    Je ne connais pas Julien Green mais je vais m'empresser de faire sa connaissance . Des auteurs qui parviennent a faire passer le sentiment dans n'importe quelle langue, j'en connais tres peu ( pas lu assez) mais Coelho( salut hjk), Neruda et Kundera en feraient partie. La traduction est evidemment cruciale et le plus souvent , elle est assez imcomplete.

    ReplyDelete
  18. tu as oublié Nabokov mais bon tout le monde il est pas aussi obsédé par la Russie que JoganY....
    continent vaste et monotone

    bzzz lova

    ReplyDelete
  19. yep Jo,
    je connais rien de la Russie :(. A vrai dire, je suis sur que bp pourraient me contredire sur la rarete des auteurs universels :) Oh well....:) it seems difficult to me

    ReplyDelete
  20. Moi j'avais celui ci, et la chanson d'automne de Paul Verlaine.

    eux trucs assez triste.

    "Les sanglots longs des violons de l'automne, blessent mon coeur..."

    ReplyDelete
  21. Salut jipouille,
    ah le poeme du "Jour-J" pour l'EAF c'est assez ironique :).
    Bon week-end a toi,

    ReplyDelete
  22. Kundera, j'adore. Un des auteurs dont je ne me lasse pas de relire, notamment l'insoutenable légèreté de l'être...

    ReplyDelete
  23. Oy tattum,

    Je ne pourrais pas relire Kundera. :) Mon cerveau m'en voudrais toute la vie des heures sup ...:)

    ReplyDelete
  24. Waoooo...
    Moi aussi,j'adore ce poème... D'ailleurs, à une époque, je le récitais pour se donner du courage lors des matins qui annonçaient une journée difficile ou une tâche ardue. ça me permettait de me concentrer et de garder cette concentration.
    A propos, c'était pour l'anniversaire de la mort de Léopoldine sa fille qui s'est noyée (sic)
    Oups... là ça le rend encore plus triste, n'est-ce pas ?

    ReplyDelete
  25. Technique originale Marc pour garder ta concentration :),
    Chapeau a V. Hugo. Je ne pourrai jamais ecrire un poeme sur l'anniversaire de la mort d'un proche...
    Bon je ne peux pas ecrire de poeme tout court mais bon ca c'est un autre probleme..;)

    ReplyDelete